Vive le nouveau roi : Razgatlioglu est Champion World Superbike 2021 !

Vive le nouveau roi : Razgatlioglu est Champion World Superbike 2021 !
Crédit photo : WSBK

Après six ans de domination, Jonathan Rea a été détrôné par Toprak Razgatlioglu après un duel acharné tout au long de la saison.

Après 13 manches et 36 courses tout au long de la saison 2021 du Championnat MOTUL FIM World Superbike, la catégorie connaît un nouveau roi en la personne de Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK). Le Turc met fin à la séquence historique de son rival Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et le prive d’une septième couronne de suite.

Le Champion WorldSBK 2021 a quitté Kawasaki Puccetti Racing en amont de la saison 2020 pour rejoindre Yamaha, mais il officie dans le paddock depuis ses débuts en Championnat d’Europe Superstock 600 qu’il a remporté en 2015 avant de passer en Superstock 1000 pour deux années puis en WorldSBK en 2018.

Razgatlioglu s’est imposé à trois reprises lors de sa première année chez Yamaha et il a continué sur cette lancée en 2021 avec 13 victoires et un total de 29 podiums en 36 courses. Il s’est ainsi hissé aux avant-postes des statistiques des représentants de la firme japonaise. Il est d’ailleurs devenu le deuxième représentant Yamaha à coiffer la couronne en WorldSBK après l’Américain Ben Spies en 2009, et le 18e pilote différent à accomplir un tel exploit en WorldSBK.

Razgatlioglu a entamé sa campagne au MotorLand Aragón et le Turc n’a pas attendu très longtemps avant de s’illustrer puisqu’il a figuré sur le podium dès la Course 1 avant deux sixièmes places le dimanche. Une semaine plus tard, le paddock WorldSBK a fait cap sur Estoril et Razgatlioglu a démarré une série de sept courses sur le podium, mais il ne s’est jamais hissé sur la première marche.

C’est en Italie que Razgatlioglu a empoché ses deux premières victoires, mais l’excellent début de saison de Rea, avec quatre victoires sur les neuf premières courses, a laissé Razgatlioglu avec 20 points de retard avant le retour du WorldSBK en Grande-Bretagne, une manche durant laquelle le Championnat a connu son premier tournant.

Après une Tissot-Superpole sous la pluie, Razgatlioglu a dû s’élancer de la 13e place au départ des Courses 1 et Superpole, mais le protégé de Kenan Sofuoglu s’est rapidement retrouvé en tête de la Course 1 après un incroyable départ à la Ayrton Senna qui lui a donné les moyens de s’imposer et de réduire l’écart sur Rea au général. Le dimanche, Rea a chuté durant la Course 2 et terminé à la 20e position. Vainqueur, Razgatligolu a profité de la situation pour s’emparer des rênes du Championnat pour la première fois.

Le week-end suivant, à Assen, c’est Rea qui a pris la tête du Championnat grâce à un triplé, mais le suspense a une fois de plus atteint des sommets… Razgatlioglu a terminé troisième de la Course 1 et de la Course Superpole avant d’être percuté par Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Team) au départ de la Course 2. Cet accrochage a permis à Rea de porter son avance à 37 points…

Mais les nouveaux circuits inscrits au calendrier 2021 ont joué un rôle clé dans la lutte pour le titre. Razgatlioglu a surmonté la déception d’Assen en figurant sur le podium des six courses disputées à Most et à Navarra, dont trois victoires. L’incroyable passe d’armes dans le dernier tour de la Course 1 en République tchèque avec Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) a été l’un des nombreux moments à couper le souffle de la saison 2021. Ce fut également la deuxième fois durant laquelle Rea a chuté et, même s’il a conservé la tête du général, l’écart s’est réduit à trois points en amont de Navarra. À l’issue du Round ibérique, les deux adversaires se sont retrouvés à égalité avec 311 points pour renforcer encore davantage le caractère imprévisible de cette saison.

Le WorldSBK a ensuite pris la direction du circuit de Nevers Magny-Cours pour le Round de France programmé légèrement plus tôt que d’habitude. Razgatlioglu pensait avoir réalisé le triplé… mais c’était sans compter sur une pénalité après la Course Superpole pour avoir excédé les limites de la piste. Cette sanction a fait suite à une réclamation de Kawasaki. Après l’épreuve tricolore, l’écart n’était plus que de sept points à la veille du triplé en Catalogne, Jerez et Portimão.

La pluie est tombée avant la Course 1 sur le circuit de Barcelone, mais Razgatlioglu a pu afficher un rythme rapide avant qu’un problème technique ne l’oblige à abandonner alors qu’il menait les débats. Le Round suivant à Jerez a été marqué par la tragique disparition de Dean Berta Viñales en WorldSSP300. Le Turc a tout de même gagné les deux courses ; la Course Superpole ayant été annulée. Durant le week-end à Portimão, la malchance a frappé aussi bien Rea que Razgatlioglu. Le pilote Kawasaki est tombé dans les Courses 1 et Superpole, tandis que son rival a remporté la Course 1 avant de terminer sixième place de la Course Superpole disputée sur le mouillé. Mais dans la Course 2, Razgatlioglu a chuté à son tour. En l’espace de quelques heures, son avance est passée de 49 à 24 points.

Lors de l’avant-dernière manche en Argentine, Razgatlioglu a pu porter son avance à 30 points avec deux nouvelles victoires, même si Rea a pu limiter les dégats en battant le Turc lors de la Course 2. Le duo a livré une lutte sans merci à San Juan, mais il a fallu attendre l’Indonésie avant de connaître le dénouement de cette année incroyable.

À Mandalika, nouveau circuit du calendrier, la tension était à son comble. La pluie s’est invitée parmi les protagonistes le samedi entraînant le report de la Course 1 au dimanche (la Course Tissot-Superpole étant quant à elle été annulée). Durant la première manche sur une piste encore humide par endroits, les deux adversaires ont livré une lutte à couper le souffle avec des dépassements à quasiment chaque virage. Razgatlioglu a commis une petite erreur à huit tours de l’arrivée, perdant ainsi le contact sur Rea et Redding alors en bagarre pour la victoire. En conservant la troisième place, Razgatlioglu n’avait plus qu’à espérer que son rival Kawasaki ne gagne pas… mais le Nord-Irlandais s’est finalement imposé et Razgatlioglu a dû redoubler d’efforts pour prendre l’avantage sur Redding à trois tours de l’arrivée et s’assurer enfin de la couronne à une course de la fin.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : WSBK

A propos de l'auteur

Rédacteur et Fondateur de "Moto Algérie", je suis un jeune passionné par le monde de la moto depuis plus de 10 ans. Informaticien de formation, je me suis lancé dans ma passion : la Moto. je vous la rapporterai l'actualité du deux roues, nationale, et internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *