----------------------------

Steel Trophy #1 : Première édition de course internationale de « Flat-Track » en Suisse

Steel Trophy #1 : Première édition de course internationale de « Flat-Track » en Suisse

La première édition du Steel Trophy #1 se tiendra le 10 août 2019 à Payerne, en Suisse, qui promet un spectacle total avec la glisse sur deux roues : « Flat-track ».

Grande première en Suisse: le 10 août prochain, Payerne accueillera la première édition du «Steel Trophy #1», une course internationale de « flat-track », organisée sur sol helvétique. Glissades et spectacle autour et dans un ovale de terre battue sur lequel les pilotes partent à l’assaut des trophées et de l’honneur…

Le « flat-track » (appelé aussi « dirt-track »), est une discipline qui était essentiellement populaire aux Etats-Unis dans les années soixante. A l’époque déjà, il n’y avait eu que quelques timides tentatives d’importer cet art en Europe. La situation a évoluée : parallèlement au trend « rétro et vintage » qui ne cesse de se développer dans le domaine des motos de série depuis quelques années, des compétitions renaissent avec des machines spécialement
préparées pour à cette discipline.

Toujours tourner à gauche …

Ce sport unique, que le grand public apprécie fortement par son côté hautement spectaculaire, se déroule sur un terrain dur dessiné en ovale et constitué de terre battue.

Identiquement aux courses de « speedway », qui se courent sur un terrain plus tendre, les coureurs tournent continuellement à gauche sur la piste, en glissades permanentes. Au contraire des machines de « speedway », sur lesquels les freins ont été supprimés, les motos de « flattrack » sont dérivées des modèles de séries et simplement équipées de moteurs plus puissants et de freins modifiés à l’arrière. Les pilotes portent sous leur pied gauche une semelle en acier, la fameuse « steel shoe » d’où cette course tire son nom, afin de pouvoir « drifter » en maîtrisant
les glissades sur les deux roues de leurs engins.

Spectacle sur et à côté de la piste

A l’occasion du «Steel Trophy #1», la «Swiss Dirt Track Association» (SDTA) présentera pour la première fois au grand public suisse, non seulement la discipline du flat-track, mais aussi l’ambiance spéciale rétro et vintage que dégage une telle manifestation. Le flat-track n’est pas seulement un spectacle explosif sur la piste, il l’est aussi à ses abords.

Le parc des participants est ouvert au public et, traditionnellement, les pilotes, les mécaniciens et autres membres des teams forment un groupe très familial, dans lequel celui qui est intéressé à cette discipline se verra accueilli à bras ouverts.

Différentes catégories

Les catégories suivantes sont proposées pour ces premières courses internationales :

  • Vintage: années de construction jusqu’à 1975.
  • Youngtimer: motos produites de 1976 à 1995.
  • Modernes: motos produites dès 1996.
  • Big Twin: bicylindre dès 750 cc et plus, sans limitation d’âge.

Indian Motorcyle partenaire du «Steel Trophy #1»

A l’occasion de ce premier grand événement de « flat-track » en Suisse, les organisateurs ont, aux côtés de la manufacture de montres Baume & Mercier, invité l’importateur de la marque américaine Indian Motorcycle dans leur projet. Ce constructeur US légendaire, qui se fait depuis plusieurs années une place toujours plus solide sur le marché suisse, n’a pas seulement écrit quelques-unes des plus belles pages de l’histoire du flat-track, il a aussi, en 2017 et après une absence de 60 ans, réussi avec succès son retour au plus haut niveau de cette discipline, par un
engagement officiel. En effet, Jared Meed a immédiatement remporté, lors de l’année du retour à la compétition d’Indian, le championnat officiel US à la tête de son «Wrecking Crew Team».

Un peu comme «Woodstock»

Le « Steel Trophy #1 » compte un autre partenaire officiel: le festival de musique «Newstock», qui se déroulera les 9, 10 et 11 août, sur le site du «Manège des Avanturies» à Payerne. Après le succès rencontré l’an dernier lors de la première édition de ce festival, des groupes comme «Coreleoni» (fondateur du groupe et guitariste de Gotthard, Léo Leoni), le « Beau Lac de Bâle », ainsi que bien d’autres, performeront lors de concerts. L’entrée à ce festival qui rappelle fabuleusement l’événement qui s’était tenu il y a tout juste 50 ans, le légendaire Woodstock Festival, est libre.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

A propos de l'auteur

Rédacteur et Fondateur de "Moto Algérie", je suis un jeune passionné par le monde de la moto depuis plus de 10 ans. Informaticien de formation, je me suis lancé dans ma passion : la Moto. Je vous rapporterai l'actualité, nationale, et internationale, des deux roues.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *