----------------------------

WorldSSP : Krummenator, champion Supersport 2019

WorldSSP : Krummenator, champion Supersport 2019
Crédit photo : DORNA Sport

La star suisse Randy Krummenacher remporte son premier titre lors de sa troisième saison.

Randy Krummenacher (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team) est le nouveau tenant du titre du Championnat FIM World Supersport, après avoir battu son coéquipier Federico Caricasulo au Qatar, lors de la dernière épreuve de cette campagne 2019.

La catégorie intermédiaire du WorldSBK a couronné un nouveau Championnat germanophone, un an après le sacre de Sandro Cortese, alors rookie. Krummenacher est le premier pilote suisse à remporter un titre dans le paddock WorldSBK, le quatrième si l’on compte le MotoGP™ (avec Luigi Taveri et Thomas Luthi, Champions en 125cc, et Stefan Dörflinger, Champion en 50cc et en 80cc).

En 2019, la plus grande force de Krummenacher fut sa régularité, conjuguée à son talent. Après des participations prometteuses mais peu concluantes dans les Championnats 125cc et Moto2™, le natif de Zurich arrivait en WorldSSP en 2016 et remportait sa première victoire dans la catégorie. Ce serait sa seule de l’année mais il enregistrait d’autres bons résultats lui permettant de rejoindre la classe supérieure en 2017 au sein de l’équipe Puccetti Racing.

Krummenacher faisait ensuite son retour en WorldSSP en 2018, aussi brillamment qu’il l’avait fait durant son année de retour en gagnant la deuxième course de la saison. Le pilote de l’équipe BARDAHL Evan Bros. remontait à nouveau sur la plus haute marche du podium à Assen un mois plus tard mais ne se montrait pas suffisamment consistant le reste de l’année et terminait quatrième au général.

Pour sa troisième année dans la catégorie, Krummenacher restait chez le team BARDAHL qui décidait de recruter un deuxième pilote. Une opération qui s’avèrera payante ! Si le pilote suisse s’imposait à Phillip Island comme lors de son année de rookie, il terminait à une solide seconde position en Thaïlande après s’être élancé de la huitième place sur la grille.

Toujours est-il que Krummenacher arrivait en Europe en tant que leader du Championnat. Les années précédentes, c’était à partir de ce moment-là que le défi se compliquait, mais cette année, le Suisse se montrait régulier et intraitable. Au MotorLand Aragón, il dépassait courageusement Raffaele de Rosa dans le dernier tour pour enregistrer sa deuxième victoire de l’année, tandis que son coéquipier, Federico Caricasulo terminait troisième après avoir mené une partie de la course.

La tendance s’inversait au Pays-Bas quand l’Italien tenait tête tout au long de la course à Krummenacher, avant de s’imposer dans le dernier virage pour seulement 0.032 seconde. Ce fut le premier face à face entre les deux coéquipiers, et il y en aurait d’autres à venir !

Après cette défaite à Assen, Krummenacher rendait la politesse à son rival et triomphait sur la piste d’Imola quatre semaines plus tard, sa troisième victoire de la saison. Il comptait alors 22 points d’avance sur son coéquipier au classement général.

Ce dernier n’avait pas l’intention d’en rester là et à Jerez, il s’imposait une nouvelle fois face à Krummenacher, lui reprenant ainsi cinq points au général. Il devenait évident que les deux pilotes se poussaient l’un l’autre, et deux semaines plus tard à Misano, ils se retrouvaient une énième fois au coude à coude jusque dans le dernier tour. C’était au tour de Krummenacher de gagner.

C’est à Donington Park que se terminait la série de victoires et deuxième places consécutives de l’équipe BARDAHL avec le triomphe de Jules Cluzel, son deuxième de l’année, et pour la première fois de la saison, Krummenacher ne figurait pas sur le podium. Mais après s’être élancé depuis la quatrième ligne de la grille, il parvenait à imprimer un bon rythme et passait un à un ses adversaires pour s’adjuger la quatrième place à moins d’une seconde du vainqueur.

Après la longue pause estivale, le Championnat reprenait sur la piste de Portimão et Caricasulo renouait avec la victoire, réduisant l’écart au Championnat entre lui te Krummenacher à seulement 10 points. Au Portugal, les deux hommes s’affrontaient à nouveau et se livraient à une bataille intense avant qu’un drapeau rouge ne mette un terme à la course. Les résultats finaux étaient basés sur le classement à la fin du dernier tour complété, le moment précis où l’Italien avait dépassé son coéquipier pour prendre la tête de la course.

Alors que la balance semblait doucement pencher en faveur de Caricasulo, cela se confirmait dans le premier tour de l’épreuve de Magny-Cours après que Krummenacher ne soit victime d’un violent highside, son premier résultat blanc en plus de deux ans. La victoire tendait alors les bras à Caricasulo, en tête de la course, qui voyait l’opportunité de reprendre le commandement du classement général.
Mais l’Italien chutait. Deux fois. Pour la première fois de l’année, aucun des pilotes de l’équipe BARDAHL ne terminait la course. Pour Krummenacher, ce fut un soulagement, et en Argentine, il avait sa première occasion de décrocher le titre. Mais là encore, les choses ne se déroulaient pas comme prévu sur le Circuito San Juan Villicum et Caricasulo réduisait l’écart sur le pilote Suisse à seulement huit points.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : DORNA Sport

A propos de l'auteur

La rédaction de Moto Algérie est composée d'une équipe de jeunes mordus de deux roues. Ils vous apporterons les nouveautés du monde de la moto, en nationale, et en internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *