----------------------------

MotoGP : Miller heureux de son « vrai podium » à Brno

MotoGP : Miller heureux de son « vrai podium » à Brno
Crédit photo : MotoGP

Récompensé de son excellent rythme de course et de sa lutte avec Rins, l’Australien revient sur le podium après Austin.

Tout a semblé sourire à ceux prenant des risques ce week-end. À l’instar de Marc Márquez (Repsol Honda Team), Jack Miller (Pramac Racing) avait décidé d’installer les slicks en qualifications sur une piste séchante, lui donnant une première ligne. Ce dimanche, l’Australien a subi une trajectoire de départ plus humide qu’Andrea Dovizioso (Ducati Team), l’ayant passé au premier virage, avant de lutter avec Álex Rins (Team Suzuki Ecstar).

« J’ai regardé Rins me doubler parce que je m’étais un peu installé derrière Dovi et Marc » avoue le pilote Pramac, « j’ai noté qu’il demandait beaucoup au pneu arrière et j’ai pensé que personne n’avait testé de relai de course sur ces gommes, donc j’ai attendu de voir ce qui se passait et il a commencé à lutter. »

Toutefois, son propre pneu lui a aussi donné du fil à retordre sur l’Automotodrom. « J’ai fait croire que tout était rose avec le pneu dur, mais ce n’était pas le cas » précise-t-il, « je me suis fait quelques frayeurs et disons que j’ai presque abandonné la poursuite. À cinq tours de l’arrivée, je l’ai vu glisser sur la butte. J’ai compris, j’ai vu que cela s’empirait et que je le rattrapais en ligne droite, donc j’ai attendu et choisi le bon moment. »

Passant l’Espagnol dans l’avant-dernier, le pilote Pramac a donc saisi sa chance et a conservé sa troisième position jusqu’au drapeau à damiers. « Il n’y a pas meilleur moyen que de démarrer cette deuxième partie de saison que de réaliser ce podium. C’est un vrai podium cette fois, personne n’a chuté devant moi, j’ai dû me démener pour l’obtenir. »

Avec 86 points au championnat, Miller stagne en septième position, mais talonne Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) de seulement quatre longueurs, ainsi que Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) à cinq points. L’Australien redoute cependant la piste autrichienne de Spielberg du week-end prochain.

« Ce n’est pas une piste m’ayant réussi » confie Miller, « nous avons le nouveau carénage pour cette course, donc je suis confiant. Le petit lifting rend la moto plus belle, jolie et brillante ! ».

Jack Miller, sa Ducati remaniée et le paddock MotoGP™ débuteront le week-end du Grand Prix myWorld d’Autriche par la FP1, programmée vendredi à 9h55.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : MotoGP

A propos de l'auteur

La rédaction de Moto Algérie est composée d'une équipe de jeunes mordus de deux roues. Ils vous apporterons les nouveautés du monde de la moto, en nationale, et en internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *