MotoGP : Le huitième de Marquez

MotoGP : Le huitième de Marquez
Crédit photo : DORNA Sport

Marc Márquez (Repsol Honda Team) arrivait à Buriram avec une première balle de match. Il lui suffisait à vrai dire d’inscrire juste deux points de plus comparé à Andrea Dovizioso (Ducati Team).

Pour l’Espagnol, hors de question toutefois de célébrer ce huitième titre sans une victoire. Et après avoir passé plus de 25 tours sagement installé dans la roue de Fabio Quartararo, le Champion du Monde venait lui porter le coup final. Notre poleman, qui n’avait qu’une hâte : prendre sa revanche de Misano pour inscrire le premier succès français de la catégorie reine en 20 ans, tentera une contre-attaque dans l’ultime virage, mais cette dernière – bien qu’audacieuse – n’allait pas s’avérer payante. Marc Márquez triomphait ainsi un dixième devant le tricolore ; un succès d’être sacré Champion du Monde dès ce 15e rendez-vous !

Quoi qu’il en soit, cette course nous aura tenu en haleine de bout en bout, avec ce premier coup de théâtre avant même que le départ soit donné : Jack Miller (Pramac Racing), qui devait s’élancer de la deuxième ligne, calait sur la grille. L’Australien, opposé à Fabio Quartararo pour le titre de meilleur pilote satellite, était ainsi contraint de partir de la pitlane. Une mésaventure qui lui coûte donc très cher !

À l’entrée du premier virage, le rookie conservait justement les commandes devant Marc Márquez et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) ; tandis qu’Andrea Dovizioso (Ducati Team) bondissait de la troisième ligne pour venir rapidement se positionner en embuscade du trio. Problème pour l’Italien, ces trois hommes avaient un rythme nettement supérieur au sein et ce dernier se faisait sans tarder distancer, ce qui laissait présager d’ores et déjà l’issue de ce Championnat. Puis ce fut au tour de Maverick de lâcher prise. Derrière Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), seulement 10e des qualifications, se défaisait un à un de ses adversaires, de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) à Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), en passant par Franco Morbidelli (Petronas Yamaha ).

Pendant ce temps-là, Marc Márquez se montrait de plus en plus menaçant sur Fabio Quartararo et comme redouté, le natif de Cervera passait à l’offensive à quatre tours du but, néanmoins le Niçois parvenait à lui répondre.

Marc Márquez décidait alors d’appliquer la même stratégie qu’à Misano, en le passant à l’entrée du dernier tour. Fabio Quartararo allait tenter le tout pour le tout dans l’ultime virage en lui faisant les freins, mais écartait très légèrement, ce qui permettait à Marc Márquez de se réinfiltrer. À l’âge de 26 ans et 231 jours, le Catalan devient ainsi le plus jeune octuple Champion du Monde.

Maverick Viñales grimpe sur la troisième marche du podium, qui lui avait échappée 15 jours plus tôt. Andrea Dovizioso et Álex Rins se classaient quant à eux quatrième et cinquième ; tandis que Franco Morbidelli repartait avec la sixième place. Joan Mir terminait pour sa part septième. Valentino Rossi, Danilo Petrucci (Ducati Team) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) complétaient le Top 10.

Le Top 10 :

  1. Marc Márquez – (Repsol Honda Team) – 39:36.223 
  2. Fabio Quartararo – (Petronas Yamaha SRT) – +0.171

  3. Maverick Viñales – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +1.380

  4. Andrea Dovizioso – (Ducati Team) – +11.218

  5. Álex Rins – (Team Suzuki Ecstar) – +11.449

  6. Franco Morbidelli – (Petronas Yamaha SRT) – +14.466

  7. Joan Mir – (Team Suzuki Ecstar) – +18.729

  8. Valentino Rossi – (Monster Energy Yamaha MotoGP) – +19.162

  9. Danilo Petrucci – (Ducati Team) – +23.425

  10. Takaaki Nakagami – (LCR Honda Idemitsu) – +29.423

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Source : DORNA Sport

Voir aussi

Laisser un commentaire