----------------------------

MotoGP : Bagnaia craque, Quartararo Champion du Monde

MotoGP : Bagnaia craque, Quartararo Champion du Monde
Crédit photo : DORNA

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) jouait ce dimanche sa première balle de match, mais la partie s’annonçait extrêmement compliquée en s’élançant de la 15e place, surtout que son adversaire pour le titre figurait en pole.

Et on se dirigeait d’ailleurs vers un récital de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Oui mais voilà, à quatre tours du but, l’Italien perdait le contrôle de sa Ducati, sous les yeux de Marc Márquez (Repsol Honda Team), qu’il tentait justement de semer. Il ne restait plus dès lors qu’à Fabio Quartararo de franchir la ligne d’arrivée. Qu’importe si le Niçois se faisait déposséder du podium par Enea Bastianini (Avintia Esponsorama) à quelques hectomètres du but : avec 65 longueurs d’avance, il ne pourra plus être rejoint. La couronne mondiale lui revient donc, la toute première de la France à ce niveau depuis la création du Championnat… en 1949 !

Les choses avaient pourtant bien débuté pour Francesco Bagnaia, puisque ce dernier conservait l’avantage au premier virage devant un Miguel Oliveira, qui était rapidement contraint de s’incliner face au trio Jack Miller (Ducati Lenovo Team) – Marc Márquez (Repsol Honda Team) – Pol Espargaró (Repsol Honda Team). En réalité, seuls deux d’entre eux allaient parvenir à suivre le rythme imposé par le Turinois : Jack Miller et Marc Márquez. C’était néanmoins sans compter sur une petite erreur de l’Australien, qui l’envoyait directement dans le bac à gravier et ils n’étaient alors plus que deux à pouvoir prétendre à la victoire.

L’erreur qui coûte le titre à Bagnaia
Pendant ce temps-là derrière, Fabio Quartararo se lançait dans une folle remontée. Johann Zarco (Pramac Racing), Jorge Martín (Pramac Racing), Luca Marini (Sky VR46 Avintia), Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP), Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) ou encore Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) : aucun ne lui résistera. Miguel Oliveira, toujours installé en quatrième position, semblait en revanche hors de portée. Loin d’imaginer la tournure que prendrait cette course, notre Français était donc parti pour se satisfaire de ces 11 points… Lorsque soudain coup de théâtre, Miguel Oliveira se faisait piéger : un événement presque passé inaperçu, compte tenu de cette chute commise aux avant-postes par Francesco Bagnaia à seulement quelques secondes d’écart.

Repsol Honda s’offre un doublé
Marc Márquez triomphait donc devant Pol Espargaró : sa première victoire sur un circuit tournant dans le sens des aiguilles d’une montre depuis celle empochée à Motegi en 2019, autrement dit depuis 735 jours ! Le dernier doublé du team Repsol Honda remontait par ailleurs au GP d’Aragón 2017 ! Bis repetita pour Enea Bastianini, qualifié 16e, qui terminait de nouveau troisième sur cette piste.

Quartararo succède à Lorenzo
Fabio Quartararo, classé quant à lui cinquième, devenait le sixième plus jeune Champion du Monde en catégorie reine à 22 ans et 187 jours, le plus jeune de chez Yamaha parmi l’élite. La marque aux diapasons n’avait au passage plus décroché le moindre titre depuis Jorge Lorenzo en 2015 !

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : DORNA

A propos de l'auteur

Rédacteur et Fondateur de "Moto Algérie", je suis un jeune passionné par le monde de la moto depuis plus de 10 ans. Informaticien de formation, je me suis lancé dans ma passion : la Moto. Je vous rapporterai l'actualité, nationale, et internationale, des deux roues.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *