----------------------------

La FIM organise son dîner-débat à Bruxelles

La FIM organise son dîner-débat à Bruxelles
Crédit photo : FIM

Le 24 septembre, la FIM a tenu sa réception annuelle et son dîner-débat d’orientation intitulé « Directive de l’UE sur les licences : qu’est-ce qui attend les motards nous réserve les coureurs? ». L’événement a rassemblé la communauté motocycliste, les décideurs politiques, des ONG et des représentants de l’industrie afin d’aborder la directive européenne sur les permis de conduire, une législation essentielle pour les motards.

Dans leurs discours d’ouverture, Bogusław Liberadzki (S & D, Pologne), expert du Comité des transports et du tourisme (TRAN), et Jorge Viegas, Président de la FIM, ont souligné l’importance de la sécurité pour les usagers. Plus précisément, ils ont tous deux souligné que, nonobstant les objectifs de la directive, le fardeau économique et administratif supplémentaire que le texte a imposé aux motocyclistes semble être disproportionné.

À la suite de leurs interventions, une première séance-débat, axée principalement sur les résultats obtenus par la troisième directive sur le Permis de conduire, a été lancée par Matthew Baldwin, vicprésident de la Commission Transports et coordinateur européen pour la sécurité routière. Dans sa présentation, M. Baldwin, présent pour la deuxième année consécutive lors du débat politique de la FIM, s’est positionné sur la directive sur le Permis de conduire dans le contexte plus large des initiatives de la Commission en matière de sécurité routière.

Après la présentation de M. Baldwin, le premier sujet « 3e directive sur le Permis de conduire – nouveau cadre pour des routes plus sûres ? » a officiellement débuté avec les contribution de Dolf Willigers, de la Fédération européenne des associations motocyclistes, Antonio Perlot, de l’Association européenne des constructeur de motocycles, Maria Nordqvist, de l’association suédois motocycliste et M. Baldwin.

M. Luis Escobar Guerrero, responsable juridique DG MOVE de la Commission européenne, a lancé le deuxième débat intitulé « 2019-2024, dynamique politique pour la 4e directive ». M. Escobar Guerrero, dans sa fonction de dirigeant pour la directive sur le permis de conduire, a fourni un aperçu du processus d’évaluation interne à la Commission susceptible d’entraîner une révision de la directive en 2022. Avec M. Escobar Guerrero, ce deuxième panel était composé d’Erika Ebers, de la Fédération internationale de l’automobile région I, Ellen Townsend, du Conseil européen pour la sécurité des transports et de Nita Korhonen, directrice de la commission femmes dans le motocyclisme de la FIM.

Le président de FIM, Jorge Viegas, a prononcé un discours de clôture, exprimant sa reconnaissance pour les interactions positives établies entre les parties prenantes sur un texte de loi aussi crucial pour les motocyclistes. Cette compréhension commune devrait viser à « s’attaquer aux conséquences imprévues et aux effets pervers concernant le permis de conduire, rétablissant un accès équitable au permis moto pour les jeunes et les femmes ».

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : FIM

A propos de l'auteur

La rédaction de Moto Algérie est composée d'une équipe de jeunes mordus de deux roues. Ils vous apporterons les nouveautés du monde de la moto, en nationale, et en internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *