Honda : Le programme « RC30 Forever » désormais décliné en Europe

Honda : Le programme « RC30 Forever » désormais décliné en Europe

Honda : Le programme « RC30 Forever » désormais décliné en Europe !

Après son lancement avec succès au Japon l’année dernière, Honda va étendre à l’Europe son programme de refabrication et de fourniture de pièces de rechange « RC30 Forever ».

Honda a mis en place le programme « RC30 Forever » après une série d’échanges avec des clubs RC30 au Japon et en Europe, échanges durant lesquels les propriétaires de cette moto iconique ont fait part de leur souhait marqué de continuer à faire rouler leur machine et de la maintenir dans le meilleur état possible en faisant appel à des composants d’origine.

Permettre à ces utilisateurs de rouler en toute confiance et en toute sécurité s’est donc rapidement imposé comme l’objectif principal du programme « RC30 Forever ».

C’est ainsi que Honda a relancé la fabrication de près de 150 références d’origine pour la RC30, couvrant la partie-cycle, le moteur, l’habillage et l’électronique, une sélection effectuée sur la base des demandes des utilisateurs et de l’expérience des spécialistes du Honda R &D et des sites de production.

Ces références seront accessibles sur commande dans les concessions européennes à partir du 21 Mai 2021. La date de mise en vente dépendra des délais de fabrication de chaque pièce, dont le stock sera limité.

The ‘RC30 Forever’ replacement parts scheme comes to Europe

« RC30 Forever », pourquoi et comment…

Peu de machines – tous constructeurs confondus- peuvent se vanter d’avoir contribué à l’Histoire de la moto. Et, à ce titre, de mériter la mise en place d’une nouvelle chaîne de fabrication de pièces, plusieurs dizaines d’années après leur disparition du catalogue. Chez Honda, 3 machines seulement ont eu cet honneur à ce jour : la mythique CB750 Four, la NSR250 (une icône sur le marché japonais) et, aujourd’hui, la VFR750R/RC30.

En 2017, lorsque les personnes en charge du programme se penchent sur le cas de la RC30, une rapide enquête interne permet de constater qu’aucun modèle de présérie ou même qu’aucun moule de fabrication n’a été conservé. Il était donc clair que les plans d’origine allaient devoir être réutilisés pour faire aboutir le projet. Comme pour toutes les machines produites à cette époque, la fabrication de la RC30 était basée sur des plans en 2D, conçus à la main, et à partir desquels les moules ont été réalisés. Comparés aux méthodes actuelles qui font appel à la conception par ordinateur et la modélisation en 3D, les plans d’époque se montraient nettement moins détaillés, ce qui ne pouvait manquer de compliquer la refabrication de nouvelles pièces.

Les plans encore disponibles ont alors été digitalisés, extrapolés à l’échelle 1 et comparés, pour vérifier leur précision, aux pièces existantes encore montées sur des RC30. Malgré cela, certaines informations manquaient de précision pour produire des composants aux standards de qualité souhaités. Au moment de recréer de nouveaux moules en partant de zéro, la seule solution aura été de retrouver et d’impliquer de nouveau les membres de l’équipe d’origine – la plupart étant aujourd’hui dans leur soixantaine ! – afin de profiter de leur expérience, de leur savoir-faire et de leur passion…

C’est cette combinaison entre éléments tangibles – nouveaux plans digitalisés, pièces existantes…- et facteurs inquantifiables tels que l’expérience des anciens membres de l’équipe de conception qui a finalement permis la concrétisation de ce programme d’abord au Japon, puis en Europe.

Honda VFR750R (RC30) 1988

La Honda VFR750R (RC30)

La VFR750R (code mines RC30) a été dévoilée à l’occasion du Salon de Tokyo 1987 avant son arrivée en Europe en 1988. Initialement conçue pour répondre aux exigences du règlement du Championnat du Monde Superbike qui exigeait que les motos engagées soient issues d’une fabrication en série, la RC30 sera produite à 5000 exemplaires pour l’ensemble des marchés.

Considérée comme la première véritable compétition-client au monde, elle va brillamment réussir sa mission en remportant les éditions 1988 et 1989 aux mains de Fred Merkel et en multipliant les victoires dans les championnats nationaux (dont les titres Production et Promosport Français en 1989 et 1990). Sans oublier les innombrables succès en course sur route (Île de Man…) ou en TTF1 avec des pilotes aussi illustres que Joey Dunlop, Carl Fogarty, Steve Hislop ou Philip McCallen…

Toutefois, c’est bien en Endurance -et sous l’égide des équipes de Honda France- que la RC30 va définitivement bâtir sa légende en dominant de la tête et des épaules les différents championnats (4 premières places de la Coupe FIM 1989 et 3 premières places de la Coupe FIM 1990…) et en accumulant, là encore, les victoires et les podiums sur les épreuves les plus mythiques, qu’il s’agisse du Bol d’Or (1988, 89, 90), des 24 Heures du Mans (idem) des 24 Heures de Spa (Belgique) ou des 8 Heures de Suzuka (1989).

Dernier fait de gloire de la RC30, et pas des moindres, celui d’avoir construit ce palmarès non seulement dans le cadre de l’engagement d’équipes officielles (Honda France…) mais aussi de multiples équipes privées, le plus souvent emmenées par des concessionnaires Honda rançais aussi passionnés que méritants…

Fabriquée à la main sur le site de production d’Hamamatsu, la RC30 était équipée d’un 4 cylindres en V à 90° 16 soupapes de 748 cm3 à refroidissement liquide et proposait le meilleur de la technologie en matière de compétition, une révolution pour l’époque… Ainsi, pour l’habillage, les ingénieurs Honda avaient-ils largement fait appel à des matériaux exotiques tels que le magnésium ou les fibres de carbone et de Kevlar. Coté moteur, le V4 intégrait des bielles en titane, une distribution par cascade de pignons ainsi qu’un embrayage à glissement limité qui complétait une boîte de vitesses à l’étagement « course ». Les roues et les freins se distinguaient par des dispositifs de démontage rapide tandis que les suspensions étaient entièrement réglables, à l’avant comme à l’arrière. Enfin, la RC30 disposait d’un bras oscillant original de type “monobras”* qui facilitait les changements rapides de roues, un avantage particulièrement appréciable en Endurance.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

A propos de l'auteur

La rédaction de Moto Algérie est composée d'une équipe de jeunes mordus de deux roues. Ils vous apporterons les nouveautés du monde de la moto, en nationale, et en internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *