ACERBIS : Conseils d’entretien des MOTOS OFFROAD

ACERBIS : Conseils d’entretien des MOTOS OFFROAD

ACERBIS : Prenons soin de nôtres MOTOS OFFROAD, avec ces Conseils d’entretien !

Acerbis connaît l’importance des plastiques et autres détails de nôtres motos qui, si elles sont lavées et entretenues souvent, sont non seulement plus belles, mais aussi plus brillantes et plus durables. Profitons de cette période d’inactivité : il est maintenant temps de descendre au garage et de nous consacrer à leur entretien. Nous vous montrons quelques interventions de base et quelques astuces pour les nettoyer, même après une journée intense de Motocross ou d’Enduro.

Le nettoyage de la moto fait certainement partie de la routine d’entretien. Cependant, malheureusement, même parmi ceux qui pratiquent régulièrement le tout-terrain, cette activité est souvent sous-estimée, peut-être par manque de temps. En ces temps de quarantaine, nous disposons de plus de temps et pouvons l’utiliser pour préparer nos motos pour la première vraie sortie de la saison. Le premier conseil que nous vous voulons donner est de nettoyer la moto également à la fin de la journée, dans les zones réservées qui se trouvent dans presque toutes les pistes de cross ou dans le lavage de voiture le plus proche en cas de courses d’enduro. Cette bonne habitude permettra de se salir moins pendant le transport, sans pour autant monter dans le fourgon qui restera lui aussi plus propre.

Très souvent, c’est la fatigue en fin de journée qui nous arrête, mais il est certainement conseillé de prendre des mesures pour enlever la saleté immédiatement. La même opération, après des heures ou des jours, pourrait signifier beaucoup plus de temps et d’efforts. Le lavage de la moto prolongera également la durée de vie de tous les composants, car ils se détérioreront moins et la moto aura ainsi d’excellentes performances.

Acerbis recommande :

  • laver et sécher la moto immédiatement après chaque utilisation.
  • seuls le nettoyage du filtre et le graissage des composants de la transmission secondaire peuvent être reportés aux jours suivants

Mais procédons dans l’ordre et essayons de comprendre comment laver notre moto et aussi de découvrir quelques petits trucs.

Avant de commencer, vous aurez besoin de deux articles et de deux produits. Un bouchon 2/4 Stroke End Cap, le couvercle du filtre Uniko, et deux produits de nettoyage : un produit neutre pour laver les parties supérieures de la moto (plastique, selle, cadre, guidon) et un autre pour nettoyer les graisses et les saletés les plus résistantes. Acerbis vous conseille de ne l’appliquer que dans les endroits où vous remarquez une accumulation d’huile ou de saleté comme la chaîne, le pignon, la couronne ou sous le moteur. Utilisez un produit spécifique pour le lavage de la chaîne/moteur.

Il est préférable de retirer la selle avant de commencer, afin de pouvoir effectuer un nettoyage plus approfondi. Cela vous permettra également, si vous êtes équipé du couvercle de la boîte à filtre, d’amener le jet d’eau à l’intérieur de la boîte à air pour enlever le sable ou la saleté/la boue qui se trouve habituellement à l’intérieur. Une fois la borne connectée, vous êtes prêt à frapper la moto avec la force du jet d’eau. Si vous n’avez pas de tuyau à haute pression, un tuyau normal peut également fonctionner, bien que vous deviez presque certainement répéter l’opération plus tard, avec un jet plus puissant, pour pouvoir dire que vous avez fait du bon travail.

SUIVRE UNE MÉTHODE DE TRAVAIL :

Le conseil d’Acerbis est de commencer à laver les deux côtés de la moto en dirigeant le jet de haut en bas. Il est conseillé de commencer par l’aile arrière, le réservoir, le guidon, l’aile avant et de descendre ensuite. Si vous avez décidé de retirer la selle, soutenez-la verticalement sur un mur : en dirigeant le jet de haut en bas, vous vous assurerez de bien la nettoyer et l’eau, qui autrement stagnerait entre la selle et le support éventuel, s’écoulera bien. Pour ceux qui montent notre X-Seat ou X-Seat Air, nous vous rappelons que c’est la seule selle au monde qui peut également être lavée avec le nettoyeur à vapeur grâce à sa technologie de construction et aux matériaux utilisés.
Si vous disposez de suffisamment d’espace, nous vous conseillons de jeter la moto par terre, afin que la zone de la barre de suspension (si elle est présente), le bras oscillant, le paramoteur et l’intérieur des garde-boues puissent également être bien nettoyés.

Comme nous l’avons dit pour le nettoyage des plastiques, de la selle et du réservoir, il est utile d’utiliser un produit spécifique pour le lavage de la moto. Celles conçues pour le nettoyage des vélos de montagne ou de course sont également valables. Il y en a beaucoup sur le marché qui sont conçus pour ne pas attaquer le carbone : parfait ! Vous pouvez donc être sûr de ne pas utiliser un produit trop agressif pour les adhésifs ou les plastiques. N’utilisez surtout pas de produits dégraissants ou ceux indiqués pour l’acier inoxydable et l’acier : vous risqueriez d’endommager les composants de la moto.
Une fois le travail de nettoyage général terminé, concentrez-vous sur les pièces qui présentent la plus grande accumulation d’huile et de saletés, qui se trouvent généralement dans la transmission secondaire, le moteur et sous le moteur. Si nécessaire, nous pouvons passer à un nettoyeur de chaîne ou de moteur spécifique.

Vous avez presque terminé. Avant de remonter la selle et le filtre, il est conseillé de tout sécher avec un bon jet d’air. Vous avez besoin d’un compresseur avec un pistolet à air, mais si vous n’en avez pas, vous pouvez aussi en utiliser un pour gonfler. Séchez bien les commandes électriques du guidon, les guide-câbles, les articulations, les manivelles, les moyeux, les repose-pieds et les leviers.

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir un compresseur, même une petite bouteille d’air comprimé, comme celle qui dépoussière les imprimantes, les ordinateurs et les mécanismes de précision, peut aider, au moins pour éliminer l’eau des commandes électriques.

Après avoir tout séché, il serait utile de vaporiser un produit de type WD40 ou un spray à base de silicone sur les joints et les commandes pour empêcher la formation de rouille et protéger les matériaux. N’oubliez pas de graisser la chaîne avec un lubrifiant spécial pour chaîne et de le laisser agir de manière que le solvant de la graisse s’évapore, ce qui le fait agir sur la chaîne.

N’oubliez pas, cependant, que nous avons toujours le filtre retiré. Nous pouvons le remonter si nous n’avons pas le temps, mais une fois à la maison, nous devrons nous souvenir de le laver et de l’huiler.

Avant de charger la moto et de rentrer à la maison, laissez-la en marche pendant quelques minutes pour que l’eau des collecteurs et du moteur s’évapore.
Si vous voulez passer au niveau de l’œuvre d’art, investissez une dizaine d’euros dans un produit de polissage et de protection des plastiques. Nous vous recommandons également de le pulvériser à l’intérieur des ailes pour créer une sorte de “film séparateur” et éviter que la boue et la saleté n’y adhèrent à la première sortie.

Cependant, évitez de le pulvériser sur la selle, ce qui la rendrait glissante. Dans tous les cas, il est toujours préférable d’étaler chaque produit sur un chiffon et de le passer ensuite sur la moto plutôt que de l’appliquer directement.

Partagez sur :
Abonnez-vous à notre chaine Youtube, pour profiter de toutes nos vidéos …

Source : Acerbis

A propos de l'auteur

La rédaction de Moto Algérie est composée d'une équipe de jeunes mordus de deux roues. Ils vous apporterons les nouveautés du monde de la moto, en nationale, et en internationale.

Voir aussi

Laisser un commentaire